Rechercher
  • L'équipe Green and you

Cinq nouvelles espèces d’oiseaux découvertes en Indonésie.

Représentant la plus importante moisson depuis des décennies, ces différents volatiles ont été identifiés sur trois îles voisines des Célèbes.



Le monde a changé et les oiseaux, avec leurs quelque 11 000 espèces, repérables à l’oreille comme à l’œil, forment la classe animale la mieux connue. Aussi la description, vendredi 10 janvier, dans la revue Science, de 5 nouvelles espèces de passereaux assorties de 5 nouvelles sous-espèces, dans trois îles d’Indonésie, constitue un événement dans le monde de l’ornithologie.

Près d’un siècle que pareille moisson n’avait été enregistrée. En 1946, l’ornithologue Ernst Mayr n’hésitait pas à affirmer que « la période des nouvelles découvertes [était] pratiquement terminée ». Si la prédiction a semblé se confirmer jusqu’aux années 1980, « un rebond a ensuite été enregistré, en raison du développement des outils d’analyse génétique qui ont permis de surclasser certaines sous-espèces, mais aussi du regain d’intérêt pour les expéditions », rappelle Jérome Fuchs, maître de conférences au Muséum national d’histoire naturelle de Paris et spécialiste de la phylogénie des oiseaux. Depuis 2000, entre 5 et 6 nouvelles espèces sont ainsi identifiées chaque année. Mais rarement plus d’une ou deux d’un coup, et plus rarement encore des oiseaux aux caractéristiques spectaculairement distinctes. « Cette fois encore, ces descriptions, prises une à une, restent assez ordinaires, précise Jérôme Fuchs. Mais l’ensemble dresse un tableau vraiment très riche et aide à mieux comprendre l’endémisme. »


Crédits : Le monde / Nathaniel Herzberg

60 vues

©2020 par Green and you.