Rechercher
  • L'équipe Green and You

Les fleurs sauvages sont en train de renaître grâce au confinement



Le coronavirus fait vraiment un bien fou à la nature ! En Grande-Bretagne, les chercheurs ont constaté que la situation actuelle était très favorable à la floraison des fleurs sauvages. En situation de crise sanitaire, le confinement permet en effet un plus grand épanouissement de la flore britannique. PLANTLIFE, une organisation caritative de protection de la nature qui se consacre aux fleurs sauvages, a indiqué que de nombreux spécimens devenus rares recommencent à fleurir dans les parcs et les vergers.

UN CONFINEMENT BÉNÉFIQUE POUR LA NATURE

En Grande-Bretagne, la conservation de la flore est difficile à cause du fauchage des bords de routes par les conseils locaux. On a constaté un déclin constant des marguerites, des hochets jaunes, des carottes sauvages, des grues des prés, de la centaurée noire, du campion blanc, de la saxifrage à feuilles étroites, de la bétomie, de la campanule et de la gale des champs. Cela fait des années que PLANTLIFE demande à ce que la tonte et la coupe des gazons et des pelouses municipales soient retardées pour permettre aux fleurs de pousser tranquillement. Aujourd’hui, grâce au confinement, la donne est en train de changer : plusieurs conseils ont dû réduire le service de la fauche, le personnel étant en congé maladie ou bien confiné à cause de la pandémie de Covid-19. C’est notamment le cas des autorités de South Somerset, Newcastle, Lincolnshire, Stockton-on-Tees et Wigan. Grâce à cela, l’association prévoit un essor des plantes sauvages qui vont pouvoir s’épanouir pleinement cet été.

LA FLORE ET LA FAUNE SAUVAGE N’ONT JAMAIS ÉTÉ AUSSI ÉPANOUIES

Il est à savoir que 45 % de la flore britannique est composée de fleurs sauvages. On les retrouve surtout sur les bandes de prairies qui abritent plus de 700 spécimens. Le directeur général de PLANTLIFE, Ian Dunn, a déclaré que les bords de routes sont « de plus en plus reconnus comme des corridors de biodiversité essentiels » et très appréciés par les Britanniques. Grâce au confinement, les vergers, les champs et les bandes de prairies sont en train de refleurir. Et ce n’est pas tout ! Trevor Dines, spécialiste botanique chez PLANTLIFE, indique que l’épanouissement des fleurs sauvages favorise également le retour des abeilles, papillons, oiseaux, chauves-souris et insectes. Une apicultrice prévoit même une bonne récolte de miel cette année, car les fleurs nécessaires à la survie des abeilles sont plus nombreuses.

UNE BONNE CHOSE POUR LA SANTÉ

Pour PLANTLIFE, le retour des plantes sauvages est une bonne chose non seulement pour la nature, mais également pour le moral. En ces temps durs où tout le monde est confiné chez soi, la vue de couleurs permet en effet d’apaiser les esprits. Les papillons qui volent partout, les oiseaux qui chantent et babillent dans les arbres, toutes ces petites choses permettent d’apporter de la joie à ceux qui sont déprimés de ne pas pouvoir sortir… De nombreux Britanniques sont en tout cas ravis de ce retour en force des fleurs sauvages.



Crédits : DailyGeekShow

49 vues

©2020 par Green and you.