Rechercher
  • L'équipe Green and you

Pourquoi le Coronavirus est une bénédiction pour les animaux sauvages ?



Les scientifiques soupçonnent qu'un marché de fruits de mer dans la ville chinoise de Wuhan est l'origine probable de l'épidémie de coronavirus, qui a fait 170 victimes jusqu'à présent. Le marché était connu pour le commerce illégal d'animaux sauvages tels que les serpents, les ratons laveurs et les porcs-épics, gardés en cage pour être vendus soit comme nourriture soit comme médicament, jusqu'à ce que la province entière soit mise en quarantaine.


La Chine est le plus grand consommateur mondial de produits issus de la faune sauvage, qu'ils soient légaux ou illégaux.


"Cette crise sanitaire doit servir de signal d'alarme", a déclaré le Fonds mondial pour la nature (WWF) dans une déclaration, "pour la nécessité de mettre fin à l'utilisation non durable des animaux en danger et de leurs parties, en tant qu'animaux de compagnie exotiques, pour la consommation alimentaire et pour leur valeur médicinale perçue".

Le gouvernement chinois a toutefois clairement indiqué que l'interdiction sera temporaire.


La Chine a interdit provisoirement le commerce d’animaux sauvages sur son sol, pour barrer la route au coronavirus.

"L'élevage, le transport ou la vente de toutes les espèces animales sauvages sont interdits à partir de la date de l'annonce jusqu'à ce que la situation épidémique nationale soit terminée", a déclaré une directive émise conjointement par trois agences gouvernementales.


Pékin avait annoncé une interdiction similaire lors de l'épidémie de SRAS en 2002.

Mais les écologistes affirment que quelques mois après ces annonces, les autorités ont fait preuve d'indulgence et le marché des animaux sauvages a rebondi en Chine.

146 vues

©2020 par Green and you.